IMG_8867

Vidéo et photos de la crèche vivante

Ecrit par Père Poullain sur . Publié dans Actualités

Voici la vidéo et quelques photos de la crèche vivante réalisée par la paroisse samedi 13 décembre. Sou remercions les nombreux paroissiens qui se sont investis dans cette magnifique mission au coeur des courses de Noël.
   
theocafe

La conversion de et avec Fabrice Hadjadj

Ecrit par Père Poullain sur . Publié dans Café théologique

Le Café Théologique fait une rentrée exceptionnelle dans un lieu inhabituel, en y invitant Fabrice Hadjadj, et en vous proposant de recréer l’atmosphère chaleureuse de nos cafés autour d’un verre et de petits fours partagés dans cette grande salle où nous espérons vous voir nombreux.

Soirée animée par Thomas Hervouët, vendredi 12 décembre 2014, 20h30, à la Maison de Quartier de La Folie-Couvrechef.

Participation de 5 € (cocktail)
et réservation auprès de Judith Loeb: judith.loebmansour@aliceadsl.fr ou 06 88 78 84 25

Pour vous rendre à la Maison de Quartier de La Folie-Couvrechef :
(tourner toujours à droite si vous venez du centre de Caen)
prendre la rue de Mâlon – tourner rue d’Epron – tourner rue des Bénédictins – tourner rue des Clos – vous arrivez au 2, place Dom Aubourg (parking)


C’est en effet un événement que d’inviter Fabrice Hadjadj, « juif de nom arabe et de confession catholique », polygraphe aussi à l’aise au théâtre que dans l’essai philosophique ou l’histoire de l’art, fine pointe de la modernité catholique qui jubile tout autant à parodier les impasses de l’athéisme qu’il connaît bien qu’à secouer gentiment les certitudes dévotes. S’il a existé un « retour du religieux » à la fin du XXe siècle, Fabrice Hadjadj pourrait être l’un de ses meilleurs enfants. Passant d’un nihilisme engagé à un catholicisme brûlant, il revisite depuis quinze ans, sans le moindre complexe mais avec une érudition jubilatoire, les lieux communs de la croyance chrétienne. Dieu sait pourtant combien certains avaient cessés d’être fréquentables : la chair, les démons de l’enfer, la porte du paradis, l’art de bien mourir ont-ils encore un sens à l’époque des réformes sociétales et de la postmodernité ? Au-delà du brillant des paradoxes, il y a une profonde authenticité dans les réflexions et les enseignements de Fabrice Hadjadj, parce que la conversion est une expérience vécue et jamais achevée pour lui. C’est ce sujet, intime, dont il parle peu, sur lequel il ne faut attendre aucun témoignage sentimental qui va nous réunir ce soir. La conversion : catégorie bien problématique pour l’individu autonome, raisonnable et contemporain que nous devons être. N’évoque-t-elle pas à la fois l’intolérance des fanatiques et les faux-semblants des born-again ? Reste-t-il encore quelques bonnes raisons et quelques bonnes manières de se convertir au XXIe siècle ? La Profondeur des sexes : Pour une mystique de la chair, Paris, Seuil, 2008, coll. « Les dieux et les hommes » ; La Foi des démons ou l’athéisme dépassé, Paris, Salvator, 2009, coll. « Forum » ; Le Paradis à la porte : Essai sur une joie qui dérange, Paris, Seuil, 2011, coll. « Les dieux et les hommes » ; Comment parler de Dieu aujourd’hui : Anti-manuel d’évangélisation, Paris, Salvator, 2012 coll. « Forum »

15-novembre-15-aout-grande-neuvaine-nationale_visuel-300x168

La neuvaine

Ecrit par Père Poullain sur . Publié dans Actualités

15 novembre 2014 – 15 août 2015 : la neuvaine ou neuf mois de prière pour la France
 
La Sainte Vierge a de nombreuses fois fait preuve de sollicitude pour la France. Plus souvent encore, elle a appelé à la prière. « France, fille ainée de l’Église et éducatrice des peuples, qu’as-tu fait des promesses de ton baptême ? » Cet appel de saint Jean-Paul II à rester fidèle aux dons de Dieu ne peut être entendu et honoré que si les citoyens français se tournent ensemble vers Lui. Pourquoi une neuvaine ? Parce que c’est une pratique très ancienne de l’Église dont le modèle remonte aux jours entre l’Ascension et la Pentecôte vécus dans la prière par les Apôtres et la Vierge Marie. Et puis, neuf mois c’est aussi le temps d’une gestation… Inscription en ligne à la neuvaine, méditations hebdomadaires et texte de la prière sur le site www.laneuvaine.fr.

Mission Paroissiale: de quoi s’agit-il?

Ecrit par Père Poullain sur . Publié dans Actualités, Mission paroissiale

(cliquez sur l’image pour l’agrandir)   http://www.saintetienne-saintouen.fr/wp-content/uploads/2012/10/Tract-Ann%C3%A9e-de-la-Foi.pdf                                

Proposer avec audace l’Evangile

Lisez ici l’edito de la feuille paroissiale d’octobre.  

Prier pour la mission

1/ Chaque mois une intention de prière pour la mission, en haut à droite de ce site.   2/ L’adoration du St-Sacrement exposé de 18h à 19h les lundi, mardi, mercredi et vendredi à l’église St Etienne. Le jeudi de 9h à 22h à la Chapelle de la clinique de la Miséricorde.   3/ Quotidiennement chez soi avec la Prière pour la Mission paroissiale (image de prière disponible dans les églises)  
Logo_Denier

Denier de l’Eglise

Ecrit par M sur . Publié dans aider

« Frères, rappelez-vous le proverbe : à semer trop peu, on récolte trop peu ; à semer largement, on récolte largement. Chacun doit donner comme il a décidé dans son cœur, sans regret et sans contrainte ; car Dieu aime celui qui donne joyeusement. Et Dieu est assez puissant pour vous donner toute grâce en surabondance, afin que vous ayez en toute chose et toujours tout ce qu’il vous faut, et que vous ayez encore du superflu pour faire toute sorte de bien. L’Écriture dit en effet : l’homme qui donne aux pauvres à pleines mains demeure juste pour toujours. Dieu, qui fournit la semence au semeur et le pain pour la nourriture, vous fournira la graine ; il la multipliera, il donnera toujours plus de fruit à ce que vous accomplirez dans la justice. Il vous enrichira en tout pour que vous soyez généreux, avec cette simplicité qui, par nous, monte vers Dieu en action de grâce. » Deuxième lettre de saint Paul Apôtre aux Corinthiens (9,6-11)

L’Eglise donne du sens à nos vies, le denier un don qui a du sens !

Oui l’Eglise donne du sens à nos vies. Elle porte depuis 2 000 ans un message d’espérance, de paix et de fraternité, autant de repères pour avancer. Nous sommes attachés à ces valeurs, à cette présence de l’Eglise qui chaque jour nous rappelle où se trouve l’essentiel et nous aide à cheminer. A chaque étape de notre vie, dans des moments de joie comme de peine, nous pouvons faire appel à l’écoute et à l’accompagnement de prêtres et de laïcs engagés au service de l’Eglise, aidés de nombreux bénévoles. Dans notre diocèse, ce sont 116 prêtres en activité, 77 prêtres aînés, 12 religieuses et 36 salariés laïcs. Chaque année, le diocèse fait appel à votre générosité pour assurer la rémunération et la formation de ses prêtres et salariés laïcs. Le Denier de l’Eglise est la principale ressource de l’Eglise pour faire face à ces charges matérielles, elle ne reçoit aucune aide ni subvention. Comme le dit justement le slogan de la campagne du Denier 2013, le don au Denier est plus qu’un simple geste matériel. C’est un don qui a du sens, car il signifie votre attachement à l’action de l’Eglise. Le don au Denier donne à l’Eglise les moyens matériels d’accomplir chaque jour sa mission. Vous trouverez dans notre église, ou recevrez dans votre boite aux lettres, un document présentant le Denier. Nous comptons sur chacune et chacun d’entre vous et, d’avance, nous vous remercions. Vous pouvez adresser vos dons à notre paroisse Saint-François-de-sales, en espèces ou par chèque (libellé à l’ordre de « Association diocésaine de Bayeux»).Vous pouvez aussi donner en ligne sur www.denierennormandie.fr