Conférence Saint Vincent de Paul

Conférence Saint Vincent de Paul
Les 700 000 bénévoles de l’association St Vincent de Paul, répartis dans plus de 140 pays, ont à cœur de servir les démunis dans un esprit de charité.
La charité est pour eux bien plus qu’une vertu : elle est le socle, le fondement de leur action dans le monde.
Ils font le pari qu’un jour, avec l’esprit de charité, la pauvreté sera vaincue, ceci à partir d’un constat simple : un regard, un sourire allège le fardeau de la souffrance.
Quand l’amour du prochain anime les cœurs, personne ne laisse son voisin, son frère dans la souffrance. Quelle meilleure motivation que de se tourner vers les démunis, et d’agir pour eux ?
Il y a, bien sûr, beaucoup de travail. Mais, selon l’esprit de son illustre fondateur, l’association a le courage de ceux qui ont foi en l’avenir.
Avec vous, nous bâtissons aujourd’hui un réseau de charité.
En France, les 17 000 bénévoles de la Société de Saint-Vincent-de-Paul structurent leurs actions. La charité ne reste pas sur le bout des lèvres, elle est portée par leurs bras.

Travailler en frères : la Conférence
Seul, un bénévole de la Société de Saint-Vincent-de-Paul ne peut rien. La solitude tue tout, même les sentiments les plus purs. Les bénévoles d’une même paroisse, d’un même quartier se rassemblent. Ensemble, ils prient, partagent leurs expériences pour mieux évaluer le service le plus juste à apporter aux démunis rencontrés.
Le nom de ce groupe ? La Conférence. Ce vieux mot hérité de notre long passé (nous avons fêté nos 175 ans en 2008) marque notre enracinement profond : aucune épreuve de l’Histoire n’a réussit à nous faire changer de cap: servir nos frères.

Visiter
Visiter les personnes chez elles, c’est briser la barrière la plus forte de la solitude : celles des murs de nos maisons et parfois de nos cœurs. C’est également créer une relation avec la personne, qui nous ouvre sa porte. Ce que nous appelons la « charité de proximité ».

Accueillir
Accueillir dans nos permanences pour poursuivre le lien avec la personne. Permettre un déplacement peut être positif pour elle. Elle est invitée à quitter son isolement. Elle sait qu’elle peut trouver chez les bénévoles une écoute, un soutien et du réconfort. Et ce, tout en préservant son intimité.

Accompagner
Accompagner sur le long terme est un devoir pour nous. Nous voulons bâtir une relation pérenne avec les personnes que nous rencontrons dans nos missions. Car c’est sur le long terme que les difficultés rencontrées peuvent s’estomper.